Linkbuilding: capitalisez sur vos actifs hypertexte

Par  le 03 September 2013 - 8:41 dans

ranger son grenier, à al recherche des liens perdusDans une stratégie de NetLinking, la recherche de nouveaux liens pour améliorer sa visibilité en ligne reste une tâche complexe et chronophage.
Bien que le Content Marketing et la création de contenus à forte valeur ajoutée puissent parfois devenir des usines à liens (comprenez Linkbaiting), cela n’est pas toujours possible et/ou adaptable à tous les types de sites et thématiques.

Partant de ce constat, le Broken Linkbuilding qui consiste à obtenir des backlinks via des liens cassés est une belle opportunité souvent peu exploitée. A l’heure où chaque lien est potentiellement toxique, prenez le temps de consolider vos actifs hypertexte.

Liens perdus

Plusieurs cas de figures peuvent rendre des liens abandonnés, qui ne demandent qu’à être redirigés. Voici quelques exemples parmi les plus fréquents:

– Liens erronés (erreur humaine) alias le Copier/coller raté :

broken linkbuilding lien raté

– Liens mal formatés (erreur logiciel) alias le script qui raccourci l’ancre et l’URL :

broken linkbuilding - script raté

– Liens vers d’anciennes pages statiques ou fichiers supprimés (versionning) :

broken linkbuilding fichier supprime

– Liens vers des pages qui n’ont jamais existé :

broken linkbuilding ghostlinks

– Anciens liens non redirigés, alias la dernière migration ratée

– Redirections 302 qui traînent…

Il arrive aussi que certaines URL soient bloquées dans le ficher robots.txt (ex: Disallow : /*utm_source) et que ces URLs reçoivent des liens malgré tout (journaliste ayant fait un copier/coller pour son article d’un lien tracké récupéré dans une newsletter), autant vous dire que cela est du pur gâchis.
Il existe à ce sujet une méthode pour modifier sa méthode de tracking en gérant les redirections pour tirer profit de ce type de liens)

Vous l’aurez compris, ces liens naturels perdus sont un manque à gagner en terme de SEO, mais il ne faut également pas oublier que pour l’internaute, arriver sur une erreur 404 est souvent facteur d’une hausse du taux de rebond.

Sur plusieurs sites testés, de nombreux liens sont inexploités (ou renvoient vers des URLs bloquées dans le robots.txt). Pourquoi donc passer tant de temps à trouver de nouveau liens alors que vous en avez potentiellement déjà qui traînent dans les profondeurs du Web ?

Un peu de méthode

Le nombre d’erreurs 404 renvoyées par Google Webmaster Tools (1000 résultats seulement) est parfois insuffisant sur un site qui compterait de trop nombreuses erreurs 404 pour analyser les liens externes potentiellement {pertinents|algorithmiquement juteux}.
Par ailleurs, obtenir les logs d’un site pour en analyser les 404 n’est parfois pas possible …

Nous allons donc utilisez 3 outils : un analyseur de backlinks, Excel, et un crawler (Xenu, Screaming Frog).

1/ Exporter la totalité des liens via un export d’un analyseur de backlinks (Ahrefs, MajesticSEO).

2/ Copier/coller la colonne des landing pages recevant des liens (ex: champ “UrlTo” dans Ahrefs) dans un nouvel onglet et supprimez les doublons 

3/ Tester l’ensemble de ces URL dédoublonnées dans un crawler pour ne récupérer que les pages qui renvoient des erreurs 404/Not Found

4/ Importer les pages qui retournent des 404 et reçoivent des liens dans un nouvel onglet sur Excel

5/ Effectuer une RechercheV (CTRL/V ou pomme/V) pour analyser les liens que vous pouvez récupérer via une redirection 301, et le nombre de liens vers chaque URL qui renvoie une 404

excel brokenlinkbuilding

Donné à titre d’exemple (liens fictifs)

Cette méthode a été appliqué sur plusieurs sites sur lesquelles des actions SEO sont menés, plus de 2.000 liens ont été trouvés sur l’un d’entre eux.

Attention cependant, tous les liens ne sont pas bon à prendre, mieux vaut être séléctif dans votre session de Broken Linkbuilding pour éviter de récupérer des liens potentiellement toxiques.

Et sur les autres sites?

D’autres sites que les vôtres peuvent également retourner des erreurs 404 via des liens externes perdus/erronés.

Par exemple, suite à la fermeture d’une plateforme de Blogging (ex: elle.fr, francetv), de nombreux liens se retrouvent abandonnés (liens pointant vers des articles sur ces plateformes). Pourquoi ne pas créer un article correspondant à la landing page initiale et contacter le webmaster faisant un lien vers cet ancien article en lui suggérant de faire un lien vers votre billet qui traite du même sujet, plutôt que de renvoyer vers une page d’erreur?

Vous pouvez prospecter sur des sites trustés les éventuels liens externes qui ne répondraient pas correctement pour proposer aux éditeurs de ces sites, des alternatives en terme de contenu.

Des plugins tel que “Check My Links” vous rendront bien des services : https://chrome.google.com/webstore/detail/check-my-links/ojkcdipcgfaekbeaelaapakgnjflfglf?hl=en-GB pour ce type de stratégie.

Ne gaspillons pas cette popularité potentielle!

Ajouter le votre
8 commentaires
jessyseonoob 03 September 2013 - 9:29 - Répondre

Excellent,

Y’en a qui ont réussi a avoir un lien chez matt !

Message à tous, au lieu d’utiliser example.org, remplacez simplement par love-moi.fr

Merci

Bisous

😉

Mahary 03 September 2013 - 12:13 - Répondre

Il existe aussi un plugin wordpress comme celui la http://wordpress.org/plugins/404-to-start/ qui permet de faire des redirection depuis ses pages pour optimiser le linking interne et ne pas perdre de jus.
La récupération des ndd expirés est aussi une bonne technique grâce à xenu et les liens cassés 🙂

Greg 03 September 2013 - 12:32 - Répondre

Salut,

Bonne astuce, j’en ai testé une seconde dernièrement.

Elle consiste à rechercher toutes les pages qui parlent de votre marque ou vos produits mais qui ne comportent pas de liens. Vous pouvez ensuite envoyer un gentil mail au webmaster pour lui demander d’ajouter un lien.

Le seul hic, c’est qui faut être un peu connu pour que ça marche.

J’ai eu de bonnes surprises en testant cela 😉

Dan 03 September 2013 - 14:13 - Répondre

Très bonne idée de nettoyer chez soi de temps en temps 😉
Des BL à récupérer facilement au final.

Stef - 4h18 04 September 2013 - 10:10 - Répondre

Salut,

Excellent cette astuce ! Merci de me rafraichir la mémoire pour le coup. J’avais déjà utilisé la chose mais au cas par cas, sur des pages internes ayant un petit pr 2/3.
Je n’aurais pas pensé à le faire à grande échelle.
En revanche, Majectic SEO, en gratuit, il ne permet pas, de mémoire, de récupérer l’intégralité des backlinks ?

aymeric 04 September 2013 - 10:15 - Répondre

non, pas l’intégralité effectivement… Il y a éventuellement http://www.seokicks.de/ qui permet d’en remonter pas mal (et c’est gratuit!)

Fred 04 September 2013 - 10:13 - Répondre

Salut à tous,

Je fais un autre truc en plus de ça, je scrape l’index Google sur la requête site:monsite.tld et test les réponses http des pages ainsi retournées, on trouve parfois des pages encore indexées qui n’existent pourtant plus depuis un moment, et j’en ai déjà vu avec du PR.

Olivier Perbet 28 March 2014 - 14:39 - Répondre

Bien vu ! C’est chouette aussi d’avoir une méthode comme ça sous la main.
Par contre, pour une liste de dizaines d’URL je fais ça avec Excel, plutôt que de vérifier une par une. J’ai trouvé la macro imparable : http://www.excelabo.net/excel/url