Google Discover : une nouvelle opportunité de trafic SEO ?

Par  le 06 mai 2019 - 16:07 dans

En septembre dernier, Google Feed, a évolué pour devenir Google Discover. Une mise à jour de Google Feed avait déjà été effectuée en juillet 2018 pour offrir à ses quelques 800 millions d’utilisateurs une meilleure personnalisation de ses flux de données (articles, images et vidéos) au regard de leurs centres d’intérêts, lorsqu’ils lancent l’application de Google sur Android ou iOS.

Google Discover

Google Feed VS Google Discover : quelles différences ?

Google Now, Google Feed, et maintenant Google Discover. En 6 ans, Google a affirmé son objectif de permettre aux utilisateurs mobiles d’accéder “différemment” à des contenus frais et pertinents sur des sujets qui les intéressent : à savoir sans même qu’ils ne l’aient recherché sur Google ! Voici une liste non exhaustive des avantages liés à cette nouvelle version, que vous pouvez dès à présent tester vous-même en lançant l’application Google sur votre smartphone.

  • Une meilleure personnalisation des sujets d’intérêts : actualités, infos événementielles, bourse, météo… Vous pouvez interagir avec les propositions d’informations qui s’affichent dans votre flux simplement en cliquant sur un icône, afin d’indiquer si la thématique proposée ne vous intéresse pas, ou si au contraire vous souhaitez recevoir davantage d’informations de ce type.
  • Un contenu varié et pas forcément “chaud” : Google Discover peut proposer à un utilisateur un contenu qui n’a pas été récemment publié mais qui est nouveau pour lui. Les actualités sont gérées via la technologie Google Full Coverage (la même que celle utilisée sur Google News), afin de proposer plusieurs perspectives sur un même sujet.
  • Un degré d’expertise adapté : en se basant sur vos recherches et leur degré de complexité, le moteur de recherche peut vous proposer un contenu adapté à votre niveau de connaissance.
  • Des contenus disponibles en plusieurs langues : si vous consultez régulièrement des sites autres que francophones, Google Discover pourra vous proposer des contenus en différentes langues (actuellement actuellement à l’anglais et l’espagnol).
  • Un nouvel espace publicitaire : Google teste actuellement la mise en avant d’annonces sponsorisées pour monétiser sa section Discover, ce qui laisse penser que l’achat de liens sponsorisés sera bientôt une option disponible.

Quel impact sur le SEO ?

On ne sait pas encore dans quelles mesures Google Discover va impacter le SEO, tout simplement car il est encore trop tôt pour le dire. Dans tous les cas, les 800 millions d’utilisateurs de Google Discover représentent une réelle opportunité à exploiter en terme d’audience. Google privilégiera à nouveau le format AMP dans sa section Discover, comme il le fait dans ses résultats de recherches sur mobile.

Certains annoncent le passage de la recherche “active” à la recherche “passive” comme un vrai bouleversement dans notre façon de concevoir le référencement naturel, ce dernier étant traditionnellement basé sur les mots-clés et leurs champs sémantiques associés. Une seule certitude : un contenu pertinent et de qualité sera toujours favorisé par Google. Il faut donc continuer à respecter les consignes et critères de qualité SEO actuels.

Quelles optimisations SEO pour rendre son contenu “Google Discover friendly” ?

L’algorithme de Discover calcule un taux d’affinité entre le contenu d’un article et les centres d’intérêts de l’utilisateur. Le support Google ne recommande pas d’ajouter de balise ou de données structurées particulières, et propose uniquement deux pistes pour ranker et performer sur Discover :

  1. Produire du contenu qui intéresse les mobinautes.
  2. Utiliser des images de haute qualité (1200 px de largeur minimum), ce qui, selon cette même source, améliorerait le taux de clic de 3 à 5%.
    -> Attention : vous devez vous assurer que Google peut afficher vos images HD soit en passant par l’interface AMP project, soit en remplissant le formulaire suivant.

Google Discover ayant déjà fait couler beaucoup d’encre dans la sphère SEO, voici quelques pistes à suivre pour mettre toutes les chances de votre côté pour vous positionner sur Google Discover :

  • Assurez-vous d’avoir créé une entité au sein du Knowledge Graph et/ou un compte sur Google My Business pour que Google Discover puisse y associer vos contenus.
  • Misez sur une grande qualité de vos contenus et de l’expérience utilisateur. Par exemple, la duplication de contenus et le temps de chargement mobile doivent être des critères de préoccupation.
  • Misez sur un contenu pertinent qui répond à des requêtes spécifiques : plus le contenu matche avec l’intention utilisateur, plus il a des chances de s’indexer sur Discover.
  • Organisez votre contenu au niveau sémantique, notamment via le maillage interne.
  • Continuez de miser sur des images et des titles attrayants.
  • Partagez vos contenus sur les réseaux sociaux pour générer de l’gagement. L’engagement pourrait en effet être un critère de distinction vis à vis de la concurrence.

Comment mesurer les performances de ses contenus sur Google Discover ?

Via Google Analytics

Rendez-vous dans Acquisition -> Tout le trafic -> Sites référents -> recherchez “googleapis.com”

Cela ne vous permettra pas de voir quelles sont les pages concernées, en revanche vous aurez un premier aperçu du trafic généré via Discover, et les statistiques habituelles associées (utilisateurs, sessions, page/sessions, durée moyenne des sessions…).

Via Google Search Console

Un rapport “Discover” est disponible directement sous le rapport “Résultats de recherche” dans la section Performances de la Search Console :

Contrairement à Analytics, Search Console vous liste les urls qui génèrent le plus de trafic via Discover, en terme de clics, d’impressions et de CTR, avec un nouvel onglet “Apparence dans Discover”.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookEmail this to someone
Partagez cet article!
Aucun commentaire