Google Search Console : des changements majeurs pour le suivi SEO

Par  le 12 février 2019 - 16:23 dans

Les données de clics et d’impression des URLs non canoniques sont désormais attribuées par Google aux URLs canoniques, rétroactivement à partir du mois de janvier 2018. Avec cet énième changement dans la Search Console, Google affiche son souhait d’harmoniser ses fonctionnalités, notamment pour les rapports AMP et mobile.

La Google Search Console, l’un des outils les plus utilisés par la communauté SEO, continue sa mutation. Après la désactivation de nombreux rapports de l’ancienne version, c’est au tour du Rapport des Performances d’évoluer.

Cette nouveauté, qui pourrait paraître anodine, n’est pas sans conséquences pour le suivi des performances SEO puisqu’elle va complexifier les analyses des URLs AMP et des sites dédiés mobile (typiquement m.) ou qui utilisent beaucoup les balises canonical. Google prend de court toute la communauté d’experts !

Comment ce changement dans la GSC affecte vos données ?

Depuis quelques jours, il est possible que vous ayez constaté des mouvements anormaux dans le suivi de vos clics dans la Search Console. Comme on vous l’explique en début d’article, Google a bel et bien changé sa façon d’agréger les données pour les URLs non canoniques qui sont dorénavant agrégées. Pour un site en AMP ou un site mobile sur un sous-domaine dédié, cela réunit toutes les data sur une seule et même URL : l’URL canonique.

De notre point de vue SEO, ce changement pose plusieurs questions :

- Comment seront agrégées les données pour les URLs marquées comme : “Google n’a pas choisi la même URL canonique que l’utilisateur” ?

- Est-ce que cela impacte les données remontées via l’API ?

Comme on vous l’indiquait, il est important de noter que ce changement de données est rétroactif à partir de janvier 2018 et que la transition sera définitive le 10 avril 2019.

Comme on peut le lire dans le communiqué officiel de Google :

« Nous prévoyons de transférer toutes les données de performance le 10 avril 2019. Afin d’assurer la continuité de vos données, nous pré-remplirons vos données unifiées (rétroactivement) à partir de janvier 2018.

Durant cette période de transition, nous vous permettrons également de voir les anciennes et les nouvelles versions pendant quelques semaines, afin de mesurer l’impact et comprendre les différences.

Concernant l’API et les utilisateurs de Data Studio : l’API de la Search Console passera aux données canoniques le 10 avril 2019. »

Cette nouveauté sera donc également appliquée à toutes les solutions utilisant cet API, comme Data Studio. Profitez bien de ces quelques semaines pour comparer les deux versions !

Un exemple de changement

Voici un exemple de changement donné par Google pour un site en m. dont la version mobile possède bien entendu une balise canonique pointant vers la version desktop :

Search Console exemple 1

Un exemple de changement par Google

Comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessus, toutes les impressions et les clics de la propriété mobile ont été attribués au site canonique.

En effet, vous ne perdez pas de data et votre visibilité n’est pas en baisse, mais vous perdez en précision d’analyse. Il est dorénavant impossible, en cas de baisse de clics ou d’impression sur une URL canonique, d’analyser si le problème provient de l’URL canonique, de la version mobile ou de la page AMP.

Voici un exemple concret de la vue d’une URL sur un site mobile dédié (https://m.exemple.com) :

Search Console exemple 2

Ancien rapport sur une URL mobile

Search Console exemple 3

Nouveau rapport sur une URL mobile

On voit donc une suppression des données dans les nouveaux rapports qui ont été reportés sur la version www, comme dans l’image suivante :

Search Console exemple 4

Exemple de nouveau rapport

Voici la visibilité du www sur les anciens rapports, donc sans la prise en compte du site mobile dédié :

Search Console exemple 5

Exemple d’ancien rapport

Si vous utilisez des exports de la Search Console pour des reportings externes, faites attention ! Vous pourriez voir des évolutions assez impressionnantes par rapport à vos anciens reportings. Ces derniers ne seront plus pertinents avec ce nouveau mode de calcul.

Comment poursuivre l’analyse des URLs non canoniques ?

Les filtres mobile et AMP permettront toujours d’isoler leur part de trafic, mais si vous cherchez à retrouver les données de vos URLs non canoniques, vous pourriez faire appel à Google Analytics. Une solution permet d’y collecter la valeur de la balise et de recouper les données avec le rapport Search Console. Si vous utilisez GTM, la mise en place détaillée dans le lien suivant est assez simple. Notez que pour une analyse fine, l’inspecteur d’URL de la GSC permettra de retrouver le version canonique choisie par Google.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’impact que cette nouveauté peut avoir sur vos données, n’hésitez pas à nous contacter !

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Partagez cet article!
Aucun commentaire