Google Ads : arrêt programmé de la position moyenne

Par  le 28 février 2019 - 17:05 dans

Si vous utilisez encore la position moyenne pour mesurer et optimiser la proéminence de vos annonces, c’est le moment de vous orienter vers de nouveaux indicateurs  !

De façon inattendue, Google a annoncé cette semaine l’arrêt progressif de la position moyenne d’ici Septembre 2019.

Comme l’explique Google, en réalité la position moyenne ne sert pas à décrire l’emplacement de l’annonce sur la page. Cette statistique détermine plutôt l’ordre d’affichage de votre annonce par rapport aux autres annonces participant à l’enchère publicitaire.

Ainsi, la position « 1″ signifie que votre annonce se trouve en tête devant toutes les autres annonces, mais cela ne veut pas dire qu’elle est placée tout en haut de la page !

Voilà pourquoi, depuis déjà novembre 2018, Google a déployé deux nouveautés qui offrent une vue bien meilleure que la position moyenne :
– « Top Impression (Absolute Top) % »
– « Impression (Top) % »
Ces indicateurs montrent l’emplacement de l’annonce sur la page. Ils vous permettent de déterminer dans quelles circonstances vos annonces sont diffusées au-dessus des résultats de recherche naturels.

 Impression (Absolute Top) %" et "Impression (Top) %

« Impression (Absolute Top) % » et « Impression (Top) % ». Source : Google

En complément de cela, Google a également lancé :

- « Search absolute top impression share »
– « Search (Top) IS »
Si vous voulez optimiser la position de vos annonces, Google assure que ce sont les meilleures métriques à utiliser.
Et si votre objectif est de placer vos annonces à un endroit bien en vue dans les résultats de recherche, vous pouvez aussi utiliser la stratégie Smart Bidding « Target Impression Share ».

De façon certaine, le remplacement de la position moyenne par ces nouvelles métriques représente un réel changement d’habitude pour les équipes Marketing. Il faudra donc anticiper en intégrant les différentes statistiques de part d’impression dans les reportings / tableaux de bord et analyses concurrentielles.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Partagez cet article!
Aucun commentaire