Le SEO en 2018 : les 4 points à retenir de la dernière conférence Google

Par  le 29 mars 2018 - 18:06 dans

Une fois n’est pas coutume, c’est pour une conférence SEO que RESONEO était invité chez Google France le 20 mars dernier. Animée par Vincent Courson, membre de l’équipe Search Quality de Google, cette conférence fait suite à celle de décembre 2017. Vincent Courson est revenu principalement sur les 4 sujets suivants : le mobile first indexing, le projet AMP, le speed update, ainsi que sur la Search Console.

Retour sur les principaux points de cet événement.

MOBILE FIRST INDEXING

Il s’agit probablement de la mise à jour qui tient le plus en haleine l’ensemble de la communauté SEO. Annoncé depuis novembre 2016, le déploiement de l’index mobile first devrait débuter Juillet 2018 (ou plus tôt). Le déploiement s’effectuera de façon progressive. Les sites qui seront prêts pourront bénéficier de cet index. Ceux qui ne le seront pas ne seront pas impactés par une perte de position, mais seront invités à rapidement rectifier le tir.

En termes d’optimisation, les efforts devront être concentrés sur :

Le contenu primaire : un contenu desktop important doit facilement être visible sur mobile.

Title / Meta Description : la valeur sûre de l’optimisation SEO. Ces balises doivent être similaires entre mobile et desktop.

Les données structurées : Les données structurées permettent aux bots de bien comprendre la page crawlée, et donc faciliter l’exploration des bots.

Hreflang : les pages mobiles d’une version linguistique devront pointer vers leur équivalent mobile. Et les pages desktop, vers les pages desktop.

Canonical : Tout comme aujourd’hui, les pages mobiles d’une version mobile devront continuer à pointer vers leur équivalent desktop.

Optimisation du crawl budget : faire en sorte de proposer au crawl uniquement des ressources réellement utiles à la page. Cela signifie faire la chasse aux pages erreurs, aux ressources volumineuses …

En termes de netlinking, les pratiques n’évoluent pas. Il est spécifié que les backlinks doivent pointer en priorité vers la version sur laquelle l’utilisateur sera le plus à l’aise pour consulter le contenu.
UPDATE du 26 mars 2018 : Le déploiement du mobile first a débuté !

Tweet de Vincent Courson Google sur l'index mobile first

Des précisions supplémentaires seront à venir sur notre blog. Restez à l’écoute

SPEED UPDATE

Vincent Courson recommande 3 principaux outils pour le suivi de performances :

Chrome User Experience Report : donne les temps de chargement desktop et mobile moyen en temps réel. Il s’agit d’une mine d’information accessible depuis n’importe quel navigateur Chrome.

Lighthouse : permet principalement d’auditer rapidement une page. L’outil contient également un volet performance donnant plusieurs indications et diverses pistes d’optimisations. Il donne également la possibilité de tester les sites en preprod.

PageSpeed Insights : donne les principales pistes d’améliorations d’un site.

Selon VC, aucun de ces outils ne détient la vérité absolue en termes de webperformances. Il est plutôt conseillé de les utiliser au quotidien comme indicateurs d’améliorations continus.

Il nous est également rappelé que les pages lentes peuvent avoir un impact sur le positionnement des résultats sur mobile. Au contraire, l’amélioration de sites déjà rapides ne fera pas grimper dans les pages de résultats de recherche.

AMP

Google est revenu sur le succès mondial AMP depuis son lancement au premier semestre 2016.

Au pointage d’octobre 2017, quelques 31 millions de pages qui sont proposés en AMP. En février 2018, ce sont 5 milliards de pages web qui sont servis en AMP !

Diapositive de la présentation de Google

Du côté des nouveautés, Vincent Courson nous apprend que :

L’AMP devrait désormais être servi directement depuis l’URL de l’éditeur. Cette fonctionnalité devrait arriver au cours de l’année 2018.

Les contenus non AMP pourraient être intégrés dans un carrousel, au même titre que les contenus AMP, dès lors qu’ils sont rapides à charger.

AMP est en cours d’intégration dans les standards web, notamment W3C, dans le but « de rendre le web plus rapide dans sa globalité ».

GOOGLE SEARCH CONSOLE

Google rappelle que l’ancienne version de la Search Console est un « vieux » produit dans lequel les fonctionnalités ont été rajoutées au fur et à mesure par différentes équipes. Avec la nouvelle version, il y’a une réelle volonté de remise à plat du produit, et de d’amélioration continuelle grâce aux feedbacks des internautes.

Par ces conclusions, Google, par l’intermédiaire des retours des utilisateurs de la Search Console, souhaite améliorer le produit sur les points suivants :

La qualité d’export des données

L’annotation des graphiques permettant de suivre les évolutions et les corrections des erreurs (fonctionnalité déjà proposée sur Google Analytics)

Le style des graphiques proposés afin de les rendre plus lisibles, notamment sur mobile.

La mise à jour continuelle de l’API

La poursuite de l’unification des données entre les deux versions de la search console.

Le réexamen plus rapide du site après la correction d’un problème identifié dans GSC.

La migration progressive et la stabilisation progressive des rapports vers la nouvelle plateforme.

Nous remercions Vincent Courson d’avoir organisé cet événement #SEOgoogleFR et espérons qu’il y en aura d’autres à l’avenir.

 

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Partagez cet article!
Aucun commentaire