Reporting, logs et netlinking au menu du We Love SEO 2016

Par  le 15 septembre 2016 - 15:32 dans

conference-weloveseo

Resoneo s’est rendu mercredi 7 septembre à l’espace Batignolles pour participer à la deuxième session de We Love SEO, l’événement search marketing deuxième du nom. Au programme, 4 conférences-métier balayant certaines des problématiques du moment : monitoring, analyse de logs et netlinking.

Conférence 1 : Le monitoring

Conférence animée par Alexandre Sigoigne (MyPoseo) et Johan Allard (Saint-Gobain)

Créer un dashboard ou un reporting pour votre client est primordial. Il s’agit d’une preuve de votre travail et du bienfait de vos actions. Nos clients nous demandent parfois si nous proposons un modèle de reporting. La réponse est systématiquement : non. La raison est simple, chaque client, et chaque site a un objectif particulier.

Si un site e-commerce vise l’augmentation du chiffre d’affaires ou du panier moyen, le site vitrine visera peut-être le nombre de prises de contact et le blog, les interactions ! Concrètement, les indicateurs SEO doivent toujours être liés aux objectifs business fixés par l’entreprise.

Créer un reporting SEO

Cette conférence a mis le doigt sur les différents KPI possibles. Alexandre Sigoigne de MyPoseo a ainsi montré de nombreuses façons de présenter son rapport et de l’adapter à son interlocuteur (direction, communication/marketing, experts SEO, etc). Johan Allard, de Saint Gobain, a lui pu nous faire un feedback sur son utilisation de MyPoseo au quotidien et la façon dont il pilote les données de positionnement via un dashboard performant couplant visibilité, performances et concurrence.

Conférence 2 : Les stratégies de linking (quasi) naturel

Conférence animée par Guillaume Doki-Thonon (Rocketlinks) et Philippe Plana (Seoh)

On cite souvent l’exemple d’Inteflora qui a été lourdement pénalisé par google.com.uk à la suite d’achats de liens. Et ce n’est pas le seul.  Bref aujourd’hui, une priorité :  la nécessité absolue de soigner ses profils de liens. Google Pingouin rôde ! Pour assurer ses arrières et s’installer confortablement et durablement dans les SERPs, les experts SEO recommandent le naturel.

L’occasion de rappeler les bonnes pratiques netlinking !

  • Etape 1 : Choisir un support selon des critères SEO, éditoriaux ou encore sociaux
  • Etape 2 : Déterminer l’angle du contenu à rédiger afin de faire en sorte qu’il soit viral mais aussi qu’il réponde aux attentes des internautes.
  • Etape 3 : Rédiger un brief efficace (nombre de mots, exemples précis d’angle éditorial, choix des ancres, URL du ou des liens, demande de relais sur les réseaux sociaux, etc)
  • Etape 4 : S’approprier le contenu sur les réseaux sociaux ou en paid
  • Etape 5 : Ne pas négliger la visibilité indirecte

Netlinking choix support

Cette conférence a été l’occasion de redécouvrir Rocketlinks, une plateforme de mise en relation entre annonceurs et blogueurs. L’avantage ? Une énorme base de données qui vous permet d’affiner votre recherche et ainsi trouver des blogs matchant parfaitement avec vos besoins.

Conférence 3 : Logs, analytics & crawl data : techniques avancées

Conférence animée par François Goube (Oncrawl) et Erlé Alberton (Orange)

Quoi de mieux que le point de vue d’un expert pour comprendre l’analyse de logs et l’usage croisé des données de crawl / Analytics ? François Goube, CEO d’OnCrawl (outil d’audit SEO et d’analyse de logs) nous a fait une piqûre de rappel sur l’intérêt d’utiliser les logs serveur afin de comprendre de façon plus pertinente le comportement de Google sur un site et identifier les freins au référencement, surtout dans le cadre d’une migration.

crawl-pages-profondeur

La conférence a été rythmée par l’intervention d’Erlé Alberton, responsable SEO chez Orange France qui a apporté son retour d’expérience sur l’analyse de logs en temps réel via la solution open source d’OnCrawl dans le cadre d’une refonte du parcours internet chez Orange en août dernier. Le point de vigilance majeur était de garder voir d’améliorer le positionnement du site en utilisant la solution Angular JS, la référence des infrastructures JavaScript côté client, porté par Google.

Conférence 4 : Comment évaluer le web dans son ensemble (sans être Google !)

Conférence animée par Dixon Jones (Majestic) et Kévin Richard (SEObserver)

Au fil des années, le web est devenu de plus en plus complexe.  A l’heure où il devient difficile de classifier le web et d’identifier les bons élèves en terme de netlinking, Majestic SEO parait être une alternative à Google pour évaluer la toile de façon pertinente. Avec plus de 7 milliards d’urls uniques recensées, Majestic se présente comme l’un des moteurs d’évaluations thématiques les plus performants du marché.

urls-crawl-majestic

Première partie de conférence, Dixon Jones, directeur marketing de Majestic, a construit son argumentaire autour du Topical Trust Flow qui permet de classifier les sites référencés sur plus de 800 thèmes inclus dans 15 grandes catégories. Il permet également, selon Dixon, une analyse plus fine que le Page Rank, algorithme d’analyse des liens permettant le classement des pages Web sur Google.

Kevin Richard, créateur de l’outil de référencement SEObserver a pris la parole en seconde partie de conférence pour nous présenter un case study assez étonnant. Mohand HAMADOUCHE, consultant SEO a fait le test sur l’un de ses sites personnels de se positionner sur la requête ultra concurrentielle « serrurier paris » uniquement en se basant sur le Topical TrustFlow.

Pour voir l’ensemble des présentations, c’est par ici : http://www.weloveseo.fr/edition-2016.html

Article rédigé par Cécile Martin et Gino Appert. 

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookEmail this to someone
Partagez cet article!
Aucun commentaire