Whaller, votre vie privée préservée sur le réseau social

Par  le 23 octobre 2013 - 17:59 dans

D’après les derniers chiffres proposés par l’IFOP, il y a aujourd’hui 32 millions d’adeptes aux réseaux sociaux en France. Un chiffre élevé qui cache pourtant l’inquiétude croissante des internautes quant à l’utilisation qui peut être faite de leurs données personnelles.

En effet, les changements réguliers des politiques de confidentialité ou la revente de données personnelles à des tiers, les poussent à revoir leur utilisation des réseaux sociaux. De même, ils sont craintifs sur les frontières entre leur vie privée et professionnelle sur internet.

Whaller entend se positionner comme une alternative aux grands réseaux sociaux du marché. Le caractère privé des échanges est particulièrement mis en avant : avec Whaller, vous dialoguez avec l’ensemble de vos contacts dans des sphères de communication distinctes et les voyeurs potentiels ne sont pas les bienvenues.

Avec Whaller, votre vie privée digitale commence ici

Avec Whaller, votre vie privée digitale commence ici

Le réseau s’engage à ne pas exploiter les données qu’il recueille sur ses utilisateurs à des fins commerciales et indique qu’il sera « sans publicité ».

Une promesse qui ravirait les internautes, surtout quand on sait qu’ils sont 83% à espérer que la publicité prenne moins de place qu’aujourd’hui sur les réseaux sociaux.

Toutefois, en politique comme sur internet, on sait que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. En regardant les conditions générales d’utilisation du site Whaller, nous avons noté que « WHALLER se réserve le droit de modifier les présentes Conditions à tout moment et ce, de manière discrétionnaire« .

Une dernière phrase que nous laisserons donc à votre seule appréciation…

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookEmail this to someone
Partagez cet article!
Ajouter le votre
2 commentaires
Alain 19 février 2014 - 11:52 - Répondre

Riad, vous indiquez dans votre article que les données ne seront pas exploitées. Mais si vous vérifiez sur le site, les données seraient stockées en Angleterre, pas vraiment réputé pour préserver nos données. Qu’en pensez-vous? La confiance revendiquée par Whaller n’est-elle pas techniquement ruinée par défaut? Merci pour vos analyses. Alain

Riad Dikes 25 février 2014 - 14:43 - Répondre

Bonjour Alain,

Merci pour votre participation.

Nous ne sommes pas en mesure de confirmer votre analyse avec pleine certitude. En revanche, il convient de constater que si le réseau social s’autorise à modifier ses conditions générales d’utilisation « de manière discrétionnaire », il faut alors juger/jauger de la garantie de confidentialité des données proposée.

Riad