Le décryptage des tweets non factices de Matt Cutts

Par  le 23 July 2012 - 21:07 dans

Suite à la vague de messages reçus par différents webmestres ce 19 juillet sur des liens factices, le représentant de la webspam team a tenté d’apporter quelques informations après ce coup maladroit. Les derniers tweets de Matt Cutts suite aux messages d’alerte sont notamment riches en enseignements.

Décryptage de sa TL

A propos du manque de clarté exprimé par les différents SEO, il semble que le message soit passé si l’on en croit les tweets des deux derniers jours :



Sur l’échange avec Jon Reiter, Matt Cutts dit que si une lettre a été envoyée, alors c’est une action manuelle. Attention, il s’agit d’un cas où la personne parle de désindexation. Il se peut que Jon confonde et parle en fait de pénalité, baisse de trafic ou de ranking

En tout cas il s’est passé quelque chose pour ce site.

Le plan de Google …

Matt Cutts parle beaucoup des prochaines étapes du plan “plus de transparence“. Les premières étapes ont été :

  1. La mise à disposition d’une liste de backlinks que Google identifie pour un site de manière beaucoup plus exhaustive que ce que Google offrait jusqu’à présent. Cette liste se trouve dans GWT
  2. L’envoi de ce message d’alerte que Cutts compare à un pic de tension électrique…

Mais de nouvelles communications ciblées et actions devraient arriver prochainement.

Le prochain move de Google serait d’après MC un plan permettant de réduire les effets du negative SEO.

Notez au passage le fait que Matt ne tente pas ici de nier l’impact potentiel du negative SEO

On pense bien sûr au fameux formulaire annoncé par Google récemment pour permettre aux webmasters de désavouer eux même les liens factices…

Il ne dit pas quels seront les autres next steps, mais il insiste bien sur ce point :

Notez que Google aurait donc trouvé le fameux point G 🙂

Le principe de l’avertissement à degré variable

Une des informations les plus importantes du message de Cutts est le fait que Google désavoue manuellement des liens de manière plus granulaire (je ne sais pas comment traduire ce terme), qu’auparavant.

C’est d’ailleurs écrit explicitement dans le post initial sur G+(Voir le message en entier) :

” In the past, these messages were sent when we took action on a site as a whole.
Yesterday, we took another step towards more transparency and began sending messages when we distrust some individual links to a site.  “

La différence avec ce qu’il se passait avant, selon Monsieur Cutts, c’est donc qu’auparavant Google envoyait un message uniquement lorsqu’une action manuelle {avait été|allait être} prise sur un site dans son ensemble, tandis que désormais il sera possible de recevoir ce type de message lorsqu’une action aura été prise uniquement à l’encontre de certains liens considérés comme étant “factices“.

Au delà du changement de process de communication avec les webmasters, Google confirme par là l’existence de dévaluations ciblées de certains liens. Ce n’est pas nouveau, dès 2006, beaucoup de SEO pensaient que les liens présents sur les sites considérés comme vendeurs et qui avaient perdu du PR avaient été annihilé.

Ce que Matt Cutts ne dit pas en revanche, c’est ce qu’il entend réellement par “distrust“. Le terme laisse penser qu’il s’agit au mieux d’une dévaluation du poids des liens incriminés, au pire d’une stérilisation totale de ces liens. Mais il se pourrait très bien que ces liens génèrent à terme un effet négatif sur le classement, ou sur les ancres des liens incriminés.

D’ailleurs, si ce n’était pas le cas, est-ce que le negative SEO fonctionnerait ? ^^

Ce qui semble certain, c’est que ces actions prises au niveau des liens individuels sont manuelles. Il le confirme dans un tweet à @yoast :


Un choix cornélien pour les webmasters

Au final, quelle est la stratégie à adopter lorsqu’un site est touché par ce type de communication ? Le dilemme n’est pas simple :

  • Ne rien faire : prendre le risque que le site connaisse une baisse dans les SERPs. Il est vraisemblable que la puissance du déclassement dépende alors du volume de liens que Google aura manuellement flagués comme étant factices… Même s’il y a de fortes chances pour que Google ait décidé d’envoyer ces messages alors même que les liens ne pénaliseront pas le site.
  • Nettoyer les liens et demander un réexamen : prendre le risque d’entrer dans une spirale où pour couvrir les liens détectés par Google, il va falloir ratisser très large et supprimer ainsi des liens ayant toujours un impact positif. Cela pourrait tout de même permettre de montrer aux quality raters qu’on a tenu compte de leur alerte en nettoyant une partie des liens et ainsi lever potentiellement l’alerte

La décision rationnelle serait de faire un choix en fonction de l’impact de la pénalité. Si celle-ci est inférieure au bénéfice des liens qu’il faudrait nettoyer pour s’en débarrasser alors cela ne vaut pas le coup… et inversement.

Un bel exemple de choix cornélien digne du dilemme du prisonnier de Tucker

La finalité du 23 juillet

Suite à la mise à jour du post de G+, MC nous annonce que depuis dimanche 22 juillet  tous les mails envoyés sont bien séparés en 2 envois distincts suivant le problème remonté :

Et un peu plus tard dans la journée nous apprenons également que des envois allaient être  reprogrammés pour permettre aux éditeurs de site ayant reçus les mails depuis jeudi de connaître la source d’erreur (ou pas) remontée dans GWT…

Et en effet, voici les nouveaux messages reçus dans les consoles WMT des sites touchés :

We’ve detected that some of the links pointing to your site are using techniques outside Google’s Webmaster Guidelines.

We don’t want to put any trust in links that are artificial or unnatural. We recommend removing any unnatural links to your site. However, we do realize that some links are outside of your control. As a result, for this specific incident we are taking very targeted action on the unnatural links instead of your site as a whole. If you are able to remove any of the links, please submit a reconsideration request, including the actions that you took.

If you have any questions, please visit our Webmaster Help Forum.

Là encore, il est question de confiance en les liens, et d’actions ciblées sur ces liens plutôt que sur la totalité du site.

Une réserve est émise sur le fait que certains liens sont en dehors du contrôle des éditeurs. Google en a conscience, mais cette “excuse” ne tiendra bientôt plus avec le nouveau formulaire annoncé…

Au final, toute cette histoire n’aura été qu’un épiphénomène, mais elle est aussi un présage aux futures actions de l’équipe anti spam… et aux réactions des SEO tenterons de forcer la génération de liens naturels 🙂

Ajouter le votre
15 commentaires
Le Juge 23 July 2012 - 22:14 - Répondre

Qui dit que GG a fait expres de faire ce genre d’opé histoire de créer un vent de panique et d’avoir un nouveau point de vue sur les sources de liens “factices”.

Ils sont aussi doués que chez Mc DO en communication chez Google et entre nous cette gueguerre contre les liens commence a me courrir sur le haricot quelque chose de pas mal

Seg 23 July 2012 - 22:29 - Répondre

C’est certain que c’est un flop en terme de comm 🙂
Mais je pense pas que ça soit fait exprès. Sinon ils n’auraient pas réagit aussi rapidement : ils auraient attendu que les webmasters se dénoncent bien gentiment avant de faire machine arrière..

Julien Crenn 24 July 2012 - 6:00 - Répondre

Fait exprès ou pas, Matt Cutts a ramé pour rattraper les effets de “terreur” de la première salve du 19 juillet : réactions sur certains forums, certains en profitent en vantant leur formation, d’autres dénoncent ce tour de force, … Dans tous les cas, cela reste un grand effet de communication, car même pour les mails du 23 juillet, Google demande aux éditeurs de dénoncer tous liens dits factices.
Une recommandation simple à mettre en place sur la home des sites : Tous les liens entrants vers ce site sont interdits 🙂

Aurélien Delefosse 24 July 2012 - 8:11 - Répondre

Beaucoup de communication, le premier message était traduit, le second non, ce qui prouve que la “panique” se trouve des deux côtés. Quoi qu’il en soit, si Google s’obstine dans cette voie, les résultats ne seront pas meilleurs et les effets de bord seront de plus en plus importants.

Jori 24 July 2012 - 9:03 - Répondre

En quoi est ce que Google paniquerait à cause d’une erreur de comm’? Vous pensez qu’ils vont perdre du CA à cause de ça?

Ou baignons-nous dans un océan d’hypocrisie ambiante?
Leur but avec leur mail massif à la gomme, c’était bien de taper dans la fourmilière. Après ils s’y sont pris comme des manches, ils sont plus discrets d’habitude, et ça fini par se voir.

Perso, cet été, je ne bougerais pas d’un poil, si action il y a à prendre, ça sera en septembre, le temps que les mises à jour violentes de Google reposent un peu après la période estivale, période habituellement remplie de chamboulements chez eux. Un peu à la façon des augmentations fiscales de l’été, ils font ça quand tout le monde est distrait avec autre chose.

Fanny Sylvestre 24 July 2012 - 10:08 - Répondre

Bonjour

J’ai répondu à Google s’ils voulaient que j’indique sur mon site qu'”IL EST INTERDIT DE FAIRE DES LIENS VERS CE SITE” 🙂 Je rejoins donc Julien sur ce point. Ils me demandent de supprimer les liens naturels qu’on fait les internautes vers l’un de mes sites. J’en ai supprimé des milliers déjà mais bon, j’ai pas que ça à faire non plus !

Je ne bouge plus d’un poil car ça n’a servi à rien à part perdre mon temps, depuis 3 mois j’ai fait virer des milliers de liens et ils continuent à envoyer le même message, sauf avec ce petit changement de message depuis hier… Donc maintenant j’attends qu’ils remettent les choses au propre, que les résultats reviennent à la normale car en ce moment, on ne peut pas dire que ce soient des sites de qualité qui soient en bonne place dans les résultats (du moins sur les requêtes que je suis).

Il y a un bien un moment où Google se rendra compte et ce dans leur intérêt, qu’il y a comme un problème… liens factices ou pas, ce qui compte pour un moteur c’est bien d’avoir des résultats de qualité non ?

Sans quoi les internautes finiront pas changer de moteur, si ce n’est déjà le cas. Et en effet, quelques-uns profitent de cette situation instable qui à mon avis finira bien par rentrer dans l’ordre en se permettant de critiquer ceux qui sont pénalisés sans avoir toutes les données déjà et assez de recul sur la situation… des devins peut-être 🙂

Donc wait and see…

loran750 24 July 2012 - 10:24 - Répondre

On nage donc en pleine période de foutage de gueule, avec d’un côté Google qui tente de canaliser les professionnels du web, et de l’autre les mêmes professionnels qui se demandent sur quel pied danser.

Alors on fait quoi Matt Cutts, on va tresser des fleurs pendant que toi et ton équipe, vous arrêtiez de danser la Danse de Saint Guy ?

CKWEBMEDIA 24 July 2012 - 13:39 - Répondre

Une situation qui résume une fois de plus toute la mainmise qu’à google sur les webamsters. Un bruit, une rumeur, et c’est la panique générale. A quand une concurrence digne de ce nom pour les faire vaciller un peu de leur piedestal ?

Marie 24 July 2012 - 14:25 - Répondre

J’envisage aussi de mettre dans mes mentions légales qu’il est interdit de faire des liens vers mes sites, comme ça au moins j’aurai prévenu et tout lien ne sera pas de ma faute 😀

Plus sérieusement, j’ai ce nouveau message qui vient d’apparaitre sur un site où j’avais eu l’ancien message ‘liens factices’ il y a quelques mois. J’avais fait du ménage et ça me paraissait clean. Là je ne vois plus quoi nettoyer, je n’ai repris que 50% de mes positions perdues, mais le reste des positions n’a pas bougé.. oui mais jusqu’à quand ? Prochain objectif : se passer de Google….

DjibouTeaM 24 July 2012 - 14:56 - Répondre

Moi, je serais à la place de Google, voilà l’algo que je ferais :

j’ai des doutes sur un site, j’envoie le fameux mail.

#STEP 1#
Si (je vois du mouvement sur les backlinks du site){
/*ça veut dire que je ne m’étais pas trompé, le site faisait bel et bien des liens pour grimper.*/
-> Je le dézingue
-> J’attend qu’il vienne me montrer patte blanche
//par formulaire de reconsidération.
}Sinon Si (le site ne bouge pas d’un yota){
-> soit il est blanc mais je le garde en surveillance
-> soit il attend que le temps passe, je le met en surveillance.
Si (faible pénalité détectée){
//Si google est gentil, ce dont je doute
-> j’enlève la pénalité, ça ne vient pas de lui
}Sinon{
-> j’envoie un faible pénalité
-> GOTO #STEP 1#
}
}

Agence Alsaseo 24 July 2012 - 16:22 - Répondre

Ce que je trouve étonnant, c’est l’agitation et la précipitation de Google dans ses actions. Jusqu’à présent, nous n’avions pas grand chose à se mettre sous la dent pour savoir ce qui pénalisait, et là, on commence à en savoir plus (avec l’historique des liens) et tout le monde s’excite … (GG et tout le monde). Le mieux serait de laisser reposer tout ça et de voir venir…

Par ici 24 July 2012 - 16:24 - Répondre

Liens factices, tweets factices, hypocrisie réelle et réactivité feinte… Encore une belle saga de l’été que nous offre Google.

Je rebondis sur le passage suivant, je cite “Mais il se pourrait très bien que ces liens génèrent à terme un effet négatif sur le classement, ou sur les ancres des liens incriminés.”

Bien entendu (comme tu le dis aussi). J’ai pu le vérifier pour des sites récents. Cf mon compte-rendu sur http://www.3615seo.fr/serie-penguin-apres-saga-panda.php

[email protected] taux de conversion 24 July 2012 - 17:35 - Répondre

Bonjour,

Personnellement, je ne panique pas et je ne m’énerve pas non plus sur le sujet. Je patiente et je verrais bien ce que les messages reçus valent en crédibilité à moyens termes.

amicalement

[email protected] 26 July 2012 - 4:39 - Répondre

Les seuls à ne pas se faire de soucis ce sont les BH, enfin ceux qui mises sur quelques mois avec des actions bourrines. Pour eux ca ne change pas grand chose, et même mieux vos sites risques de ne plus les gener car ils ne seront plus devant eux dans les serps 😀

Sylvain Raucaz 02 November 2012 - 1:10 - Répondre

La chasse aux liens factices/pas factices, telle une politique sans fin de la carotte/pas carotte et du bâton/pas bâton.
Attention au retour de backlink/de bâton pour GG.