Webwatcher #34 : du temps, de l’argent, de la sociabilisation et… des chats

Par  le 14 May 2012 - 10:16 dans

Pinterest vs.Facebook : ou quand David écrase Goliath.

Le site de vente en ligne boticca.com a réalisé une étude de sa présence sur Facebook et Pinterest dont l’angle et les résultats sont aussi inédits qu’intéressants : ils ont comparé le « comportement » de 50’000 de leurs visiteurs provenant de Pinterest vs. 50’000 de Facebook. Le résultat en termes de social commerce est sans appel : Pinterest est une source business plus importante que le réseau de Marck Zuckerberg.

  • Pinterest a été à l’origine de 10% des transactions contre 7% pour Facebook,
  • Le panier moyen des acheteurs venant de Pinterest est 2 fois plus élevé (à 180$) que celui de ceux provenant de Facebook

Infographie sur Pinterest versus Facebook

Sans remettre en question l’intérêt d’une présence sur Facebook, maître incontesté des réseaux sociaux en termes de nombre d’utilisateurs, cette étude prouve que de nouveaux réseaux efficaces peuvent encore émerger et savamment compléter la stratégie SMM des marques.

Alors… à vos boards !

Source : Pinterest

Intervenir sur les réseaux sociaux, oui ! Mais quand ?

Le saviez-vous ? De la même manière que les emaillings possèdent des créneaux horaires idéaux d’envoi, il existe aussi des heures clés pour publier vos contenus sur les réseaux sociaux.

D’après une étude réalisée par le service de raccourcissement d’url bit.ly, les créneaux horaires optimaux sont différents selon le réseau social utilisé.

Logo de bit.lySur Twitter, le créneau horaire le plus efficace se situe entre 13 et 16h en semaine. Les twittos cliquent moins le vendredi notamment après 15h. Enfin, le créneau du soir entre 19h et 20h optimise la visibilité surtout le mercredi et les week-ends.

Sur Facebook, l’efficacité des liens n’est pas très différente : en semaine, la période comprise entre 13h et 16h est la plus propice avec un pic d’activité le mercredi à 15h et vers 19h tout le long de la semaine.

Enfin, Tumblr se démarque des deux autres réseaux sociaux étudiés. Les contenus postés génèrent plus de clics en soirée après 19h et 20h, notamment les vendredis et samedis. Des informations très utiles pour savoir quand générer du buzz avec ses publications.

Source : Bit.ly

La fonction “contributeurs” arrive sur Twitter.

Voilà une nouvelle qui ravira entre autre les community managers  qui s’expriment sur Twitter. La fonctionnalité “contributeurs” permettant la gestion multi-comptes en est encore à ses balbutiements  puisqu’elle n’est pas généralisée à l’ensemble des comptes, mais il semble que Twitter la développe doucement mais surement.

Comment cela fonctionne t-il ? Une fois que l’on a accordé l’accès à son compte, les contributeurs que l’on a préalablement ajoutés pourront facilement basculer de leur profil au notre. Petit bémol, les utilisateurs ne gagneront pas de temps dans leur gestion quotidienne des comptes puisqu’il n’est pas (encore?) possible de publier sur 2 comptes simultanément.

Le bon point réside tout de même dans l’impossibilité pour les contributeurs de modifier profil et mot de passe de l’administrateur.

Source : Descary.com

L’ère du vide ?

On savait que Facebook était l’endroit idéal pour rester en contact avec ses amis mais aussi pour s’épancher au quotidien.

Vous trouviez que les mises à jour de statut de vos amis n’étaient pas toujours pertinentes voire complètement inintéressantes ? Réjouissez-vous puisque Facebook teste en ce moment même une nouvelle fonctionnalité de promotion des statuts pour les particuliers.

Concrètement, vous souhaitez rendre visible votre publication sur le saut raté de Félix du balcon de la voisine jusqu’au votre ? Il vous suffira simplement de verser un montant allant d’une dizaine de centimes à deux dollars. Facebook fera ainsi apparaître votre prose comme “publication importante“.

A consommer avec modération.

Source : Clubic

I can haz a brain?

Avis aux amateurs de lolcats et autres mèmes. Ces derniers pourraient bien vous rendre plus intelligents.

LolcatUne thèse menée par Kate Miltner, étudiante à la London School of Economics, révèle en effet que les lolcats permettent de mettre en place une forme d’intelligence collective qui passe par une phase de socialisation et de contact avec autrui.

Par ailleurs et plus profondément, The Atlantic y voit un miroir de la société permettant de percer les angoisses mais aussi les désirs de la masse.

A méditer…

Source : Slate

Ajouter le votre
1 commentaire
Jori 14 May 2012 - 16:46 - Répondre

C’est marrant ces éternels comparatifs. On le sait que les early adopters, qui utilisent une nouveauté comme Pinterest sont plus à même de mieux convertir derrière que le gros trafic indiscriminé d’un site maintenant généraliste comme Facebook.

Les chiffres m’étonnent plutôt par la finalement faible différence entre eux au vu de la confidentialité de Pinterest en comparaison de Facebook. De plus, combien de temps Pinterest va mettre à retomber comme un soufflé?