Webwatcher #26 Kony 2012 : la video la plus virale de tous les temps, les candidats se socialisent, les 5 chiffres e-commerce qui fâchent

Par  le 19 mars 2012 - 11:26 dans

Kony2012 : vidéo la plus virale de l’histoire

On vous en parlait la semaine dernière…réalisée par l’ONG Invisible Children, la vidéo Kony 2012 a largement dépassé les 100 millions de vues.

Kony2012 s’est propagée à une vitesse jamais vue en générant plus 112 millions de vues en 6 jours, réparties sur 750 copies sous-titrées dans presque toutes les langues.

Elle a généré 860 millions de commentaires sur les différentes plateformes vidéo.

Relayée par les comptes de plusieurs stars d’Hollywood, les hashtags #stopkony et #kony2012 se sont retrouvés en tête des trending topics de Twitter mardi dernier.

Sur Facebook, l’ONG Invisible Children a gagné 2 millions de fans en une semaine.

Voici la vidéo qui dure 30 minutes :

Dans le même temps, des opinions plus critiques ont commencé à émerger :

- sous le hashtag #UgandaSpeaks, la communauté ougandaise a commencé à critiqué le traitement sensationnel et simplificateur de la vidéo.

-un tumblr intitulé « Visible children » met en cause l’ONG accusée de manipuler les faits.

-sur le blog du Guardian Reality Check, qui s’appuie sur ses lecteurs et différents experts pour démêler le vrai du faux, plusieurs voix ont dénoncé la décontextualisation des faits. Contrairement à ce que laisse penser la vidéo, le criminel de guerre ne se trouve plus en Ouganda depuis 2006 et son groupe armé ne compte plus que 250 personnes.

Face  à ces critiques, l’ONG a répondu par une nouvelle vidéo :

La campagne d’Invisible Children a déjà obtenu le soutien d’Obama.

Web-campagne : comment les candidats se socialisent…

Les candidats à la présidentielle ont axé leurs stratégies digitales sur les réseaux sociaux.

Le cabinet NPA Conseil a réalisé un baromètre entre le 1er et le 5 mars dernier. Il en ressort que François Hollande est le candidat qui mise le plus sur sa campagne digitale avec 2 millions d’euros d’investissement et  une équipe de 45 personnes dédiées au web.

Le président-candidat Nicolas Sarkozy dispose du même budget. Mais son équipe est plus restreinte : 25 personnes.

De son côté, Jean-Luc Mélenchon  n’a  investi « que » 100 000 euros dans sa campagne numérique. Son équipe avait innové l’an passé en créant la première web-série politique.

Parmi les outils de communication utilisés, on note qu’une majorité de candidats privilégie Facebook comme réseau principal pour diffuser informations et photos.

Seul Jean-Luc Mélenchon privilégie Twitter au détriment de Facebook. Il est le candidat le plus actif avec plus de 3 600 tweets contre 850 pour Nicolas Sarkozy.

Néanmoins, le candidat du Front de Gauche est également le moins suivi avec 31 500 abonnés contre 190 000 pour François Hollande et 118 000 pour Nicolas Sarkozy.

E-commerce : les 5 chiffres qui fâchent

1 français sur 2 déçu par le e-commerce.

Une étude réalisée par Ifop/Generix sur un panel de 1004 personnes rapporte qu’un acheteur en ligne sur 2 aurait rencontré au moins un problème suite à un achat en ligne les 12 derniers mois.

On y découvre 5 chiffres qui fâchent :

-28% des e-consommateurs ont vu leur commande annulée pour cause de rupture de stock,

-18% ont reçu un produit qui ne correspondait pas à la description

-15% ont reçu des produits endommagés pendant le transport,

-13% n’ont jamais reçu les article commandés

-7% ont reçu des produits qu’ils n’avaient pas commandés.

Dès lors, il n’est pas étonnant que les forums et espace sociaux débordent de récriminations contre les e-commerçants. Dans ce contexte, la gestion du service après-vente est un enjeu essentiel pour les marques qui font de la vente en ligne.

Elle nécessite de mettre en place des réceptacles adaptés, de prendre la parole et de dialoguer avec les internautes déçus par le service de l’entreprise.

Parmi les solutions simples et efficaces, la mise en place d’ « un corner SAV » identifiable au nom de la marque sur Twitter, permet de faire preuve de réactivité et de répondre rapidement aux attentes.

30% de Français veulent payer avec leur mobile

Dans sa dernière enquête « tendances des nouvelles technologies », KPMG  nous offre un focus intéressant sur les différents usages des smartphones et tablettes.

Sur une population représentative équipée de 9600 personnes dans 31 pays, 66% des personnes interrogées souhaitent utiliser leur mobile comme porte-monnaie électronique. En France, ils sont 30%.

Une évolution logique quand on sait que 23% de Français utilisent leur smartphone en magasin pour consulter des offres promotionnelles et  que 15% scannent des codes QR.

Autre chiffre intéressant : si 62% des sondés acceptent de communiquer des informations pour recevoir des offres ciblées, 45% des français sont toujours hostiles à l’envoi de messages publicitaires sur leur mobile ou sur leur ordinateur.

Plus d’informations sur l’étude « Global Consumers & Convergence : the Converged Lifestyle ».

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Partagez cet article!
Aucun commentaire