SEO Campus 2012 : nous y étions

Par  le 14 mars 2012 - 9:57 dans

Comme nous l’avions évoqué dans un précédent article, une partie de l’équipe SEO de RESONEO s’est déplacée le 8 et 9 mars à l’Usine pour le SEO Campus édition 2012. Entre rencontres officielles et échanges informels, nous vous proposons un rapide compte rendu de cet évènement SEO.

Le SEO Campus, évènement majeur sur la scène seo francophone

Les conférences du jeudi 7 mars 2012

Table ronde 2012 : et si le calendrier Maya annonçait la fin … du SEO ? [Plénière / Table-ronde]

Pour lancer ce SEO Campus, les gentils organisateurs nous proposaient une table ronde entre plusieurs « stars » de la scène SEO francophone : Alexandre Villeneuve, président de l’association SEOCamp, David Degrelle de 1ere Position, Laurent Bourrely, consultant indépendant, David Durand Pichard, vice-président de SEOCamp, Paul Sanches aka SEOBlackOut, et notre chef bien aimé Olivier de Segonzac.

Débuts en fanfare pour le seocampus avec une table ronde de haute volée

Forte affluence pour cette édition 2012 du SEO Camp’us

Je ne reviendrai pas en détail sur ce qu’il s’est dit puisque vous trouverez pas mal de résumés très bien faits à ce sujet. Retenons simplement que le not provided n’est pas un drame et renforce l’intérêt des outils de suivi des positions. De même, la mise en avant de la recherche universelle et Search Plus Your World ne sont pas des obstacles à la survie du SEO, mais plutôt de nouveaux terrains de jeu qui nous sont ouverts.

Par Julien D.

Conférence Le SEO et le risque juridique : quand jouer avec les moteurs de recherche vous oblige à rendre des comptes à la justice

Deux avocats du cabinet Haas ont présenté différents jugements qui ont eu lieu dernièrement autour de notre métier. Évidemment, ils n’ont pas parlé de référencement naturel mais ils ont pu faire le tour de quelques bonnes pratiques à adopter pour l’élaboration des contrats SEO, ainsi que les limites à ne pas dépasser.

Ils ont commencé assez forts en déclarant que les référenceurs,  et plus particulièrement les blackhat, étaient des délinquants de l’immatériel.

A retenir :

  • Bien prendre en compte les aspects de la fiche du métier de référenceur présent sur metier.gouv.fr pour élaborer les contrats
  • Le SEO a une obligation de moyens et non une obligation de résultat
  • Il faut veiller à ce que le client garantisse la licéité des actions demandées. Il faut bien spécifier dans le contrat les demandes du client et les risques encourus
  • Se positionner sur des noms de marques des concurrents peut être jugé comme illégal
  • Il est nécessaire de protéger son nom de domaine avant de protéger sa marque

Conférence très intéressante mais trop centrée sur le côté on site et le contenu. On aurait aimé avoir plus d’éléments sur le caractère légal ou non de certaines actions de netlinking externe.

Par Jean-Christophe

Conférences sur la performance web et le SEO

Deux interventions dédiées à l’optimisation du temps de chargement des pages web, par Julien Coulon de Cedexis et Thomas Soudaz, dont vous avez pu profiter des conseils avisés sur notre blog.
Les conférenciers ont voulu démontrer que l’optimisation du temps de chargement était une problématique utilisateur et moteur.

Du côté utilisateur, un site plus rapide engendre moins de pertes de ventes.

Du côté moteur, des pages plus légères et plus rapides = plus de pages crawlées par Google.

Thomas Soudaz, expert en WebPerf, en pleine présentation au SEO Camp'us

Thomas en pleine action

Voici les différents éléments à retenir des conférences :

  • Pour les sites à fort trafic, la multiplication des CDN permet d’améliorer la performance
    • Exemple : Rue Du Commerce utilise 5 prestataires pour être 3 fois plus performant que la concurrence
  • Pour les petits sites, il faut choisir des plus petits CDN (exemple : Cotendo)
  • Optimiser les performances en frontend
  • Réparer les erreurs 404

Par Jean-Christophe

SMO : Les stratégies efficaces

La première conférence sur le sujet a été animée par David Degrelle de l’agence 1ère Position. Elle a été l’occasion de reparler notamment du F-Commerce et des attentes des utilisateurs de Facebook pour qui le réseau social n’a pas vocation à assurer un rôle commercial.

La conférence a remis en avant l’importance d’un blog dans le dispositif social afin de capter les utilisateurs venus des réseaux sociaux et de les accompagner dans un nouvel environnement social maîtrisé par la marque.

La nécessité de la veille au préalable de toute stratégie a bien sûr été évoquée mais aussi la mise en place d’un système de curation. Il est en effet important pour une organisation de faire autorité via ce qu’elle connaît et sait faire. Entreprises et marques, n’hésitez donc pas à parler de votre métier !

David a aussi rappelé la nécessité de ne pas dupliquer son contenu sur les différents réseaux mais d’adopter une communication définie sur chaque.

Par Emilie

SMO : Demain, le référencement sera social ou ne sera pas

La conférence suivante a été assurée par Stéphane Tauziede de M6 Web et portait majoritairement sur l’analyse de l’Open Graph de Facebook ou encore de Facebook Connect ainsi que leurs avantages.

Ainsi, Facebook Connect permet de personnaliser socialement l’expérience onsite via l’intégration d’avis d’amis par exemple. L’Open Graph, quant à lui, permet de créer de nouvelles formes d’interactions via des boutons adaptés à l’activité de la marque. Ce que fait déjà Spotify via ses notifications d’écoute.

Par Emilie

Conférence « Video didn’t Killed the SEO star »: référencer ses videos

Après une pause déjeuner réparatrice, place au référencement des vidéos avec la présentation de Laurent Bourelly.

Ce dernier met l’accent sur l’avance des marques américaines en termes d’usage de la vidéo dans la communication. A l’instar du Page Rank ou du Facebook Edge Rank, les vidéos ont elles aussi leur Quality Score. Un compte qui disposerait de peu de vidéos et d’un nombre de vues très élevé obtiendrait naturellement un Quality Score intéressant lui octroyant une plus grande visibilité au sein de Youtube.

Par Emilie et Xavier

Clinique SEO#1

Le Panda de RESONEO est aux aguets

Rien de tel qu’un petit passage chez le docteur Panda

J’ai ensuite eu l’opportunité de participer aux Ateliers Clinique SEO organisés en parallèle des conférences par notre amie Audrey. Une expérience très enrichissante puisque des webmasters d’horizons très divers peuvent venir poser leurs questions à des consultants en référencement naturel. Des échanges très intéressants, des réflexions souvent pertinentes, et surtout une satisfaction personnelle quand on fait passer un message important. Le référencement, c’est souvent une transmission d’un savoir-faire, et le SEO Campus est un évènement tout à fait approprié dans cet objectif.

Par Julien D.

Clinique SEO #2

Netlinking, contenu, structure, tout doit être analysé en 30 minutes chrono ! La clinique SEO est à la fois un exercice intéressant et amusant, et également une superbe opportunité pour les patients de bénéficier de conseils experts à moindre coût. L’exercice est parfois délicat, et le médecin doit faire preuve de tact pour faire passer un message fort sans blesser le patient. Petit rappel aux futurs patients :

  • Pensez « contenu » : un des sites audités n’avait qu’une seule phrase sur la page destinée à bien se positionner.
  • Pensez « liens » : Des liens en provenance uniquement de 3 noms de domaine ne suffisent pas pour se positionner sur des mots clés où la compétition est dure.
  • Pensez « business » : Votre page d’accueil est probablement la plus pertinente pour vous positionner sur la short tail de votre cœur de métier.

J’espère que la profession ne m’en voudra pas d’avoir rompu avec le secret professionnel :)

Par Quentin

L'équipe SEO RESONEO était présente en force au seo camp'us

L’équipe SEO RESONEO présente en force au SEO Camp’us 2012

Les conférences du vendredi 8 mars

Conférence « Disséquons Google Panda » [Plénière / Table-ronde]

C’est avec quelques minutes de retard que j’ai assisté à la première conférence de la journée. Il s’agissait d’une table ronde ayant pour sujet le troll 2011 en SEO à savoir Panda. Ce sont donc différents SEO in house (Céline Simon de Made In Design, Charlotte Prevost du Groupe01 et Julien Tessonneau de CDiscount) qui ont échangé avec des SEO en agence (Olivier Andrieu, Jean Michel de Sousa de Sartepenso). Les échanges étaient animés par Virgile Juhan du JDN.

Je ne reviendrai pas sur les débats Panda et de sa communication autour du contenu creux, mais force est de constater que les conférenciers n’ont pas vraiment craint le tuning de Google. Ceci est certainement dû au débarquement du Panda 6 mois après l’arrivée aux Etats-Unis.

Cependant, l’attente du déploiement de Panda en France aura déchainé plusieurs crises de stress et une sorte de séance d’hystérie collective autour de mini panda. Nous nous souvenons de l’affaire Web trends … C’est ainsi qu’Olivier Andrieu a parlé de fear effect autour de la communication de Panda. C’est effectivement assez malin de la part de Google, et permet de remettre dans le droit chemin certains sites ayant des SEO imprudents et/ou des DSI incompétentes.

Par contre, certains sites avec des contenus similaires (page téléchargement pour 01.net, pages creuses pour d’autres, …), ont réalisé certaines optimisations pour limiter duplicité et contenu creux. L’un des exemples cités fut l’emploi du spinning, pour certains templates. Jean Michel de Sousa a rappelé que le spinning reste une méthode de génération de contenu unique, avec un setup manuel. Même la génération des textes doit rester contrôlée pour limiter des effets de bord.

A la question de savoir si il existe un Panda, voire un Ornithorynque pour le nelinking, les dernières communications de Google le laisse penser. Par contre le moteur de Mountain View  n’a peut-être pas envie de communiquer fortement dessus.

Par Julien C.

Conférence Mises à jours algorithmiques et actions manuelles / Transparence et communication entre Google et les Webmasters

Le SEO Campus 2012 s’est terminé par une conférence très attendu par la grande majorité des personnes présentes : Mises à jours algorithmiques et actions manuelles / Transparence et communication entre Google et les Webmasters, présenté par 2 personnes du service qualité de recherche de Google

Durant la première partie de la conférence, Google a lâché un secret de Polichinelle : Panda a débarqué en France en Aout 2011.

Nous avons eu le droit à un petit historique des différentes mise à jour du mammifère le plus connu de la toile en 2011.

Ensuite, quelques slides montrant les conséquences de Panda sur le trafic SEO (et si besoins de le préciser : uniquement SEO !!!) : une chute brutale du trafic, puis un retour à la normale si on a corrigé ce qui déplaisait à cet ursidé.

Les pandas se nourissent également de pizzas

Vous reprendrez bien un peu de Panda ?

On apprend que pour indiquer à Google que nous avons corrigé les problèmes sur notre site et ainsi récupérer au plus vite son trafic SEO, il faut… attendre.

Oui tout simplement attendre le prochain passage de Panda qui se fait environ tous les mois.

Un autre algorithme a été mis en place récemment : celui concernant la sanction de site mettant trop de pub au-dessus de la ligne de flottaison des sites. Recommandation de Google : il ne faut pas le faire !  c’est mal.

Par Sébastien

Retrouvez les autres résumés et les slides des intervenants sur le site officiel de l’évènement.
En attendant la prochaine édition de cet évènement majeur, n’hésitez pas à partager avec nous vos retours officiels ou officieux :-)

Merci à Thi Mai et Julien B. pour les photos.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Partagez cet article!
Ajouter le votre
4 commentaires
taiphan 15 mars 2012 - 12:56 - Répondre

hem… on nous a annoncé l’équipe reconnaissable à « leur chapeau rose », en fait les resoneoguys sont tous de noir vêtu :)
merci à tous de votre présence

Ylajali 01 juin 2012 - 16:46 - Répondre

en fait, les long manteaux noirs, c’est pleinement l’ADN de Résoneo : Matrix les a beaucoup perturbé…..

Julien Deneuville 15 mars 2012 - 16:23 - Répondre

Ravi d’avoir pu te rencontrer :)
Notre fournisseur de chapeaux roses a eu une rupture de stocks, due à une commande massive de la part d’un Gnome. On n’a pas plus d’infos :p

Julien Crenn 15 mars 2012 - 17:35 - Répondre

Oui effectivement c’est à priori un autre pinkhat qui aurait fait une grosse commande :)