Webwatcher #20 : Les chiffres records de Youtube, l’utilisation de Twitter en Afrique et la pertinence des résultats Google en question

Par  le 30 janvier 2012 - 18:42 dans

4 milliards de vidéos vues chaque jour sur Youtube !

C’est ce chiffre astronomique que Youtube révèle sur son blog cette semaine. Si l’année 2011 était un bon cru, l’année 2012 démarre en fanfare : chaque minute, 60 heures de vidéos sont postées sur Youtube. Soit l’équivalent d’une heure de vidéo chaque seconde. Une croissance de 30% sur les 8 derniers mois puisqu’en mai 2011, ce chiffre était évalué à 48 heures.

Pour l’occasion, Youtube a créé onehourpersecond.com. Un site ludique qui illustre les chiffres clés de la plateforme aux internautes.

L’utilisation de Twitter en Afrique

L’an passé, Twitter a joué un rôle pivot dans les évènements survenus en Afrique du Nord. Mais la véritable révolution se déroule aujourd’hui : les africains l’utilisent de plus en plus en diffusant et partageant de l’information comme le reste du monde.

Quelques chiffres sur la typologie des Twittos africains et leur usage de Twitter :

- 60% des utilisateurs ont entre 20 et 30 ans. Ils utilisent Twitter avec un téléphone portable (57%) plutôt qu’avec des ordinateurs
- Plus de 2 personnes sur 3 utilisent Twitter pour discuter entre amis
- 68% d’entre eux suivent l’actualité sur Twitter, 22% l’utilisent pour trouver un emploi
- Les utilisateurs de Twitter sont également actifs sur d’autres réseaux sociaux comme Facebook, Google +, Linkedin ou bien encore Youtube.

Infographie "Comment l'Afrique tweete"

Infographie « Comment l’Afrique tweete »

Etute Portland Communications

Focus on the user, une opération « coup de poing » contre Google et son réseau social ?

Opération "Focus on the user"

Des ingénieurs de Facebook, Twitter et MySpace ont lancé l’initiative nommée « Focus on the user » visant à démontrer que Google change le fonctionnement de son moteur de recherche en intégrant des résultats personnalisés du réseau social Google +.

Avec 3 exemples illustrés, ils expliquent comment Google réduit la pertinence des résultats naturels au profit d’informations collectées sur son réseau social.

Le tout, sans avoir besoin d’être titulaire d’un compte Google + !

À terme, l’impact sur le positionnement des sites dans les résultats de recherche peut-être réel. Pour l’instant, le nouveau système de résultats Google ne concerne qu’un nombre limité d’utilisateurs aux Etats-Unis. Mais que se passerait-il s’il était généralisé ? Rappelons que l’an passé, l’algorithme Panda avait secoué l’univers du référencement naturel.

Les marques doivent rester attentives au fonctionnement du moteur mais aussi installer leur territoire de marque sur le réseau Google + afin de rester dans la course.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Partagez cet article!
Aucun commentaire