Webwatcher #6

Par  le 17 octobre 2011 - 11:00 dans

Un chiffre

« En 2011, 50% des actes d’achat se sont décidés sur les médias sociaux ».

Nous l’expliquons par le fait que de plus en plus d’acheteurs se renseignent sur Internet avant l’achat. Ce d’autant plus que l’on y trouve de plus en plus d’informations et avis avisés. Les sites d’avis de consommateurs, aussi bien que les comparateurs de prix, se multiplient sur la Toile ; tout comme les consulter devient un réflexe pour un nombre croissant de consommateurs.

Une tendance

Selon un sondage diffusé par le site emarketer, il serait plus judicieux et rentable pour les entreprises d’être présentes sur les médias sociaux que d’y faire de la publicité.

Loin de nous étonner, cette nouvelle tendance tient pour preuve le succès des mouvements « anti pub » qui se multiplient et connaissent un réel essor depuis plusieurs années, dans les pays occidentaux.

Un piratage

Sésame Street piraté par des cochons.

Ce weekend, pendant 20 minutes, les petits américains, ont vu la chaîne Youtube de l’émission pour enfants Sésame Street piratée. À la place des célèbres histoires d’Ernest et Bart, c’est un film pornographique qui a été diffusé. Cependant, Youtube aussi bien que les producteurs de l’émission enfantine ont su réagir « vite et bien », réduisant ainsi l’impact négatif qu’un tel hackage aurait pu avoir. Le premier a stoppé la diffusion de la chaîne rapidement. Tandis que le second a présenté des excuses sincères et claires sur la page Facebook de Sésame Street, garantissant aux producteurs du programme le précieux soutien des parents des petites « victimes ».

Conclusion, choisissez bien vos mots de passe, et changez-les régulièrement…

Un …  nouveau Dragibus

Fin septembre, Haribo a introduit son nouveau bonbon sur Facebook. Le Dragibus bleu rejoint les autres dans le paquet, tout en faisant gagner 2,795 « Like » et plus de 30,000 nouveaux fans à la page de la célèbre marque de confiserie allemande. Haribo a en effet su savamment mêler story telling et teasing sur le réseau social.

En annonçant l’arrivée d’une nouvelle couleur de Dragibus sur Facebook, la marque intègre pleinement les réseaux sociaux à sa stratégie de communication. À l’instar de ce que Skittles a déjà pu faire, avec succès, dès 2009.

Un … peu de culture

Toujours plus loin dans le 2.0

Le Tate Modern s’apprête à inaugurer les Tate Live. Il s’agira d’ « happenings » et œuvres d’art vivantes qui seront relayés uniquement sur le site Internet du célèbre musée londonien. Leur seul public sera donc constitué des internautes. Plusieurs œuvres, financées grâce à un partenariat avec BMW, sont déjà programmées pour 2012, et le musée espère  bien augmenter un peu plus encore le trafic sur son site grâce à ces contenus d’un nouveau genre. Pour en savoir plus.

Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email

Partagez cet article!
Aucun commentaire