Web Analytics et SEO : Google éteint la lumière !

Par  le 19 octobre 2011 - 8:14 dans

Dans un billet officiel publié mardi soir, Google annonce que dans les semaines qui viennent, les utilisateurs logués sur google.com seront redirigés sur https://www.google.com

Avec Google search en SSL, les échanges entre votre ordinateur et Google seront cryptées. Cela empêchera donc une tierce partie d’intercepter les pages de résultats de recherche que vous aurez visité et les mots clés correspondants. En d’autres termes, les sites que vous visiterez suite à une recherche ne seront plus capables de connaitre le mot clé que vous aurez cherché. Google justifie sa décision par la protection de la vie privée des utilisateurs.

Et de manière pratique pour tous les webmarketers que nous sommes ^^ cela signifie que nos outils de mesure d’audience (quelqu’ils soient) ne remonteront plus les expressions de recherche pour ces utilisateurs logués.
Terminé le split marque/hors marque dans les rapports SEO, les belles courbes d’évolution du trafic pour les 10 top mots clés, l’évolution du nombre de mots clés différents pour un répertoire ou une page… En réalité pas totalement, mais désormais il va falloir conjuguer avec une certaine marge d’erreur qui reste inconnue à ce jour.

Car la grande question reste de connaitre le nombre de visiteurs qui naviguent en étant logué. Il y a des chances pour que ce soit assez énorme, étant donné le nombre d’utilisateurs des services Google…
Le seul avantage de cette histoire c’est qu’on devrait pouvoir obtenir ce ratio :) Cela nous donnera une idée des requêtes ayant le plus de chances de ressortir des résultats personnalisés. Du moins une partie car pour rappel Google a étendu les resultats personnalisés aux utilisateurs non logués (via cookie)

Le résumé de ce qu’il faut savoir :

  • L’évolution va être progressivement déployée sur google.com. Pas d’annonce pour l’instant sur google.fr ni les autres extensions
  • Edit du 6 mars 2012 : ça y est, Google a commencé à déployer le https en dehors du .com. Nous voyons des a présent https sur google.fr.
  • Google continuera de propager son nom de domaine dans les referers des navigateurs (trop sympa !). En fait, le referer sera le même qu’avant sauf que le paramètre q= sera vide.
  • Du coup on aura toujours par exemple dans Google Analytics le support (organic) et la source (google), mais sans le mot clé qui deviendra (not provided). Et on continuera à pouvoir suivre les visites et conversions de ce levier. Attention pour ceux qui sont toujours sous urchin.js, ce sera (not set)
  • L’évolution n’impacte pas l’achat de mot clé. Si les campagnes sont bien trackées, nous auront toujours dans les rapports Adwords et dans GA le détail des mots clés. Et là on a envie de demander à Google : quelle différence entre le CPC et l’organique en terme de protection de la vie privée ? Il va falloir nous expliquer !
  • Tous les moteurs de Google sont concernés (images, vidéos, etc) sauf Maps

Google tente de faire passer la pilule en mettant en avant le nouveau rapport Google Webmaster Tools intégré à GA début octobre (belle coïncidence, n’est-ce pas ?). Ces nouveaux rapports donnent accès aux :

  • 1 000 top requêtes quotidiennes et landing pages pour les 30 derniers jours
  • Impressions, clics, taux de clic et position moyenne de chaque requête avec la comparaison sur la précédente période de 30 jours

Maigre consolation… Et de nombreuses voix s’élèvent déjà dans le monde du marketing pour protester auprès de Google. Il y a quelques temps, lorsque Google a lancé sa nouvelle interface en ajax avec les # dans les URLs, les outils de Web Analytics ne remontaient plus aucun mot clé, y compris GA, et cela avait été un énorme flop. Surement une erreur de Google… Quoi qu’il en soit ils étaient revenu en arrière en forçant le passage du bon referer aux navigateurs. Mais il y a peu de chance que ce scénario ne se reproduise cette fois.

Qu’en pensez vous ? Va-t-on assiter à un retour en force des outils de monitoring des positions ?

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someone
Partagez cet article!

1 Trackback

Ajouter le votre
26 commentaires
Recruteo 19 octobre 2011 - 9:29 - Répondre

L’intérêt de GGA pour Google est de fournir aux clients Adwords un outil de monitoring. Je ne vois pas leur intérêt de le saborder à moitié…

Seg 19 octobre 2011 - 9:33 - Répondre

Oui, mais dans ce cas est-ce que leur justification par rapport a la privacy tient toujours ?

Recruteo 19 octobre 2011 - 9:51 - Répondre

En plus, si j’ai bien compris ça va concerner le trafic « Organic », mais pas le trafic « cpc » ?

Benoit | Info-ecommerce 19 octobre 2011 - 9:41 - Répondre

Ce n’est clairement pas une bonne nouvelle pour nous …
C’est peu être une tentative de limiter le spam de l’index de google ?

Alban 19 octobre 2011 - 9:50 - Répondre

Techniquement je ne vois pas comment google peut transmettre rien que son référé depuis un https… C’est pas le serveur qui gère cela.
C’est donc qu’il l’intégrera dans Chrome à la limite. Et à ce compte la, il peut intégrer le KW si il le souhaite.

Aurélien 19 octobre 2011 - 10:13 - Répondre

Effectivement c’est plus qu’inquiétant.

Si mes souvenirs sont bons, gmail est toutefois encore loin derrière Yahoo ou Hotmail / Live sur le marché des BAL non ?

Zizounnette 19 octobre 2011 - 10:23 - Répondre

gros /old pour cette « news » : http://explicitly.me/google-ssl-secure-search-referrer-data-stripped

la question a déjà été posée y’a un an de ça. Je vous laisse lire ce qui a été dis. Ce serait bête de réinventer la roue ;)

Suffira simplement de retenir ça: « There’s no advantage to Google in revealing all their keyword data – a valuable asset »

Après mon POV par rapport à ça, c’est qu’il peut y’avoir une fuite des éditeurs de site vers d’autres plateformes plus « ouvertes ». A voir :)

Julien Deneuville 19 octobre 2011 - 14:08 - Répondre

La grosse différence c’est que ça n’est désormais plus une option que quelques « geeks » utiliseront, mais un comportement par défaut pour TOUS les utilisateurs logués.

Florian 19 octobre 2011 - 10:26 - Répondre

Mais quel rapport avec le respect de la vie privée ? Quand on a la requête tapée par l’internaute… est-ce qu’on connait le nom, le prénom, et l’email de l’internaute ? Non ! On a tout juste son adresse IP, et la dévoiler n’est pas que je sache une grosse entrave à la vie privée…

Et cette justification de « sécuriser » l’internaute utilisateur de Google… Mais le sécuriser de quoi ?? Parce que sur la version Http (sans S), des hackers pirataient tous les utilisateurs de Google peut-être ?

Ça sent la grande fumisterie ! :) Rah la la, quel dommage qu’on ne soit pas à la fin mars…

Zizounnette 19 octobre 2011 - 10:34 - Répondre

@Florian: je valide l’enfumage.
Il est néanmoins admis qu’une adresse IP est constitue une donnée indirectement nominative mais l’exemple de l’hôtel ou du réseau wifi public n’a donc plus de sens :)

=> enfumage++

A mon sens, il y’a une plus forte valeur commerciale dans l’argument « google est maitenant en ssl, les webmaster ne pourront plus voir vos requêtes », plutot que chez les SEO.

jay4sem 19 octobre 2011 - 10:42 - Répondre

Peut être que la vérité est ailleurs…
Comment Google peut lancer une offre premium Analytics à 150 k$/an et l’amputer d’une fonction aussi importante que la remontée de mots clés.

Alors mon POV, c’est que seul analytics remontera ces infos, c’est la mort annoncée de toutes les solutions tierces d’analyse et de mesure d’audience. (Xiti, Site catalyst, Weborama…)

Une fois ceci fait, Google annonce au monde qu’Analytics devient payant, une sorte d’offre medium que tous le monde devra s’offrir.

tsoudaz 19 octobre 2011 - 11:38 - Répondre

la solution serait de passer tous les sites en https….
parceque oui les navigateurs transmettent les referer d’un HTTPS à un autre.

bon c’est clairement extrême, et puis la connexion à un site en HTTPS (SSL) est plus lente qu’en HTTP. Mais après tout, c’est Google qui nous montre le chemin d’un web plus securisé :-)

Yassine 19 octobre 2011 - 11:54 - Répondre

Une mauvaise nouvelle pour les référenceurs, on a encore de la marge dans la mesure ou le déploiement se fera dans les mois à venir. mais ce la va nous pousser à faire des rapports de positionnement sur des centaines de requêtes mais aussi c’est une façon indirect d’injecter des petits budget dans Adwords pour identifier les expressions clés qui rapportent.

Alban 19 octobre 2011 - 11:57 - Répondre

@tsoudaz J’ai retesté ce matin et mon navigateur (FF) ne transmet pas de refere depuis un n’importe quel https, même entre deux sites https.
Si tu as des infos contraires ou des tests sur d’autres navigateurs je serais très intéressé.

Chiliconseo 19 octobre 2011 - 11:58 - Répondre

Pfffff grande fumisterie en effet…

Google est tout simplement entrain de nous obliger à passer par analitycs et ce n’est que la première étape. Tous les autres sites de données statistiques vont passer à la trappe.

C’est beau le monopole… Leur justification est bidon.

C’est comme Panda, ça leur a bien arrangé de flinguer quelques comparateurs au passage :)

tsoudaz 19 octobre 2011 - 12:22 - Répondre

@alban http://pastebin.com/kRxbw3S9 sous FF comme toi :)

Alban 19 octobre 2011 - 12:46 - Répondre

Merci pour l’info c’est très intéressant.
Je n’avais pas réussi à le faire avec mes tests (depuis divers serveurs et depuis Gmail).
C’est donc que le serveur doit quand même jouer un rôle, et pas uniquement le navigateur comme je le pensais… Mais quoi et surtout à quel moment…

[email protected] charme 19 octobre 2011 - 13:03 - Répondre

[HS] LOL, on les reconnait les user de youp0rn! En général on écrit IMO ou AMHA, POV c’est la version +18! :X[/HS]

Zizounnette 19 octobre 2011 - 13:19 - Répondre

C’est un « comportement » qui est implémenté au niveau des navigateurs.
Il s’agit d’une règle de « bonne conduite » plutôt que d’une obligation à adopter pour les outils qui implémentent le HTTP(S):

http://tools.ietf.org/html/rfc2616#section-15.1.3

c’est néanmoins une option configurable dans les navigateurs :
http://stackoverflow.com/questions/4043638/referer-header-when-linking-to-a-non-ssl-site-from-an-ssl-site

A voir ce qu’il en est des autres navigateurs.

Guib 19 octobre 2011 - 14:31 - Répondre

« L’évolution n’impacte pas l’achat de mot clé ».
Donc, les utilisateurs d’adwords continueront à bénéficier de l’information.
De là à penser que Google manœuvre pour pousser encore d’avantage son service d’achat de mots clés, il n’y qu’un pas, vous ne trouvez pas ?

Olivier Duffez 19 octobre 2011 - 15:07 - Répondre

En effet c’est une mauvaise nouvelle pour nous. J’ai bien l’impression que Google se fiche de nous de plus en plus, et que sous des couverts de protection de la vie privée, ce sont ses intérêts qu’il sert en premier.

Moi aussi j’ai publié mon analyse complète de la situation : http://www.webrankinfo.com/dossiers/google-search/https-suppression-mots-cles

Jori 19 octobre 2011 - 22:18 - Répondre

Va falloir oublier le référencement par « mots clés » et passer à autre chose. Donc : plutôt que de viser à se positionner sur un mot clé, on doit s’occuper de faire du bon contenu, non dimensionné pour plaire à Google.

C’est une tentative de la part de Google de tuer le SEO. Comme d’hab.

Cohen David - 20 octobre 2011 - 18:20 - Répondre

Penser le SEO autrement.

1 – c’est une opportunité pour le autre moteur, Bing.
2 – c’est sûr que les non-connectés à un compte Google sont un public différent des connectés. Les 2 faisaient un panel complet.
3 – il va bien falloir que les trackers publient qqs stats sur les visiteurs connectés et non-connectés. je m’étonne que le % de connectés n’ait pas déja été déduit par l’intelligence collective. En tout cas, On saura en comptant les « non-provided ».
4 – une situation de monopole du tracking pour G. Analytics est très attaquable par l’Europe et même par les USA
5 – si je ne peux plus traquer la conversion au « mot à mot », je vais prendre de la hauteur par rapport à ce métier (dont on m’annonçait la mort dés 1999).
6 – avec Mayday et Panda, le SEO évolue vers un profil « Monsieur Qualité » des sites
7 – et si on en profitait pour ne plus parler de position ! ….

Consultant Seo 22 octobre 2011 - 18:28 - Répondre

En même temps les visiteurs connectés à google forment un ensemble largement biaisé vis-à-vis des Serps, entre les résultats qui remontent en tête car leurs contacts google + les ont conseillés, et ceux qui n’ont pas sélectionné de vider leur historique….

Barriere 06 novembre 2011 - 22:21 - Répondre

Cette nouvelle évolution de Google risque de compliquer un peut plus le travail des référenceurs.

Cibleweb 16 décembre 2015 - 18:14 - Répondre

Effectivement Barrière, cette nouvelle révolution a considérablement ouvert la voie à d’autres outils qui sont maintenant bien en place chez les référenceurs, GAnalytics est devenu plus un outil pour les consultants Adwords…